Les Couëts

L’Ancien Séminaire des Couëts

Au XIIe siècle est créé au Couëts, dans un endroit isolé de la forêt de Bougon, un couvent de bénédictines et une chapelle. Un petit bourg s’y créer autour peu à peu. Au XVe siècle, le duc François II fait appel à sa tante Françoise d’Amboise, devenu soeur carmélite à Vannes, afin d’y évincer les bénédictines déjà en place. Elle s’installe en 1477 avec plusieurs autres soeurs carmélites qui conserveront ainsi le couvent pendant près de trois siècles…Peu après la révolution, en 1791, suite au refus de recevoir un évêque de Nantes, une manifestation à lieu devant le couvent et aboutit à son invasion. Les religieuses sont emmenées à Nantes et incarcérées au château… Elles réintègrent rapidement le couvent mais le quittent définitivement en 1792. Vendu comme bien national, le couvent et son église sont alors rasés.

C’est sur cet emplacement, au XIXe siècle que de nouveaux bâtiments hébergeront le « petit séminaire de Nantes », un établissement scolaire destiné à accueillir de jeunes garçons qui veulent, entre autres, devenir prêtres. Au XXe siècle, la propriété est rachetée par la fondation des apprentis d’Auteuil. L’établissement catholique devient alors le Lycée Professionnel Hôtelier Privé Daniel Brottier et forme aujourd’hui des jeunes aux métiers de l’hôtellerie. Une anecdote amusante, l’intitulé de la carte postale peut porter à confusion… En effet, le photographe au moment de prendre son cliché a bien les deux pieds sur la commune de Rezé, plus exactement sur le bas du pont des Couëts, mais son sujet « le petit séminaire », est lui bien situé sur la commune de Bouguenais…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *