Ragon

Avant d’être un quartier, Ragon était autrefois un village dont la renommée dépassait largement les frontières du sud-Loire au début du siècle…Traversée par l’ancienne route nationale de la Rochelle (la RN 137), le quartier d’aujourd’hui rassemble de nombreux anciens petits villages… L’aufrère, la Robinière, les Chapelles, faisait parti de ces lieux qui vivaient de l’élevage et de la culture…

Ragon bien que notamment très réputé pour sa maréchalerie, près de la moitié de sa population active était composée de cultivateurs, environ 320. On comptait également 34 jardiniers, autant de domestiques, 27 tailleurs, 46 ménagères, 8 soeurs de charité, 6 épiciers, 4 retraités, 2 chefs de train, 1 perruquier, 4 marchands de boeufs… Au total, 82 métiers différents ont été recensés au début du siècle…

 

L’étang de Ragon

 

C’est à l’intérieur d’un de ce village, Les Chapelles, aujourd’hui un lieu-dit, qu’existait autrefois un étang. Il était situé à l’angle de la rue Bureau et de l’actuelle rue de l’étang et s’étendait sur ce qui est aujourd’hui un petit parc public….

En voyant la photographie ancienne, on comprend mieux pourquoi l’appellation de cette rue…

 

La Ragonnaise

 

La Ragonnaise voit le jour officiellement en 1906 sous la forme d’une société de tir… Mais rapidement ses activités dépassent largement ce champ d’action et doté d’un esprit solidaire et social, la jeune association se métamorphose en 1932 en amical. Ce nouveau statut lui permet de faire fonctionner légalement une « caisse maladie » et de venir en aide à ses adhérents qui sont malades ou accidentés. Elle a aujourd’hui disparue avec l’apparition des mutuelles.

De cette époque révolue ne reste plus que le financement des oeuvres sociales, alimentés par une tombola. C’est en 1932, justement, qu’apparaît pour la première fois la fête des Caillebottes… Fête très connue des Rezéens, qui célèbre le beau temps et le lait caillé chaque jeudi de l’Ascension. Mais entre déguster ou pédaler, il faut savoir choisir car il est de tradition également d’organiser une course cycliste depuis que les premiers tours de France organisaient l’arrivée de l’étape Bordeaux-Nantes dans le quartier…

Si Ragon est un quartier festif, c’est aujourd’hui un quartier qui compte de nombreuses activités sportives et qui propose à nouveau de renouer la tradition en mettant à disposition un stand aux passionnés de tir. Y sont présent le Rezé Tir Sportif et les archers de La Flèche Ragonnaise.

 

Chapitre précédent: Les Trois Moulins

Chapitre suivant: La Morinière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *