Vigneux et La Paquelais

Situé à vingt minutes du centre ville de Nantes, Vigneux de Bretagne, regroupe les deux sections de Vigneux et de La Paquelais, marquant ainsi la limite de la campagne avant d’entrer dans la grande banlieue nantaise.

Le Bourg de Vigneux

Son caractère rural est encore prédominant aujourd’hui. Aussi la commune a-t-elle conservé tout son attrait, offrant à ses habitants et aux nombreux promeneurs qui parcourent ses sentiers la joie de trouver chez eux, ou près de chez eux, le calme et le ressourcement physique et moral si nécessaire à chacun de nous dans notre vie tumultueuse.

Une explication assez largement répandue tend a expliquer l’origine du nom de Vigneux: « c’est un pays où abonde la vigne ». Elle est à retenir, la commune ayant par le passé comportée des parcelles plantées de vigne.

De très beaux témoins du passé, églises, châteaux, fontaines, croix ou calvaires, existent toujours malgré une urbanisation croissante. Ce qui n’a pas entamé le charme de ce patrimoine, preuve d’une volonté de conserver et de mettre en valeur l’ensemble de ces sites.

Le Calvaire

Une partie de l’histoire de Vigneux de Bretagne habite les pierres de ce Calvaire. En 1860, l’église primitive de Vigneux, vétuste et trop petite, a été démolie pour construire à la même place, l’église actuelle. Une partie des matériaux dit nobles fut alors récupérée pour édifier ce Petit Calvaire.

Les murs d’enceinte, construits avec les moyens techniques de 1860, ont commencé à s’effondrer en 2007, avec le risque d’y emporter le monument. Ce calvaire aura vécu 150 années, c’est sur ce lieu que le prêtre venait accueillir les morts de l’Ouest de la commune pour les accompagner à l’église. Claude Menager, alors Maire de Vigneux, puis Philippe Trotte, devenu Maire en 2008, affirment leur volonté de préserver cet ouvrage historique. La réhabilitation a été confiée à l’Association du Patrimoine de Vigneux. Texte: www.jmayrault.fr

Le Grand Calvaire

Ce calvaire est situé au lieu-dit Le Champ Fleuri, à l’extrémité de la rue du Grand Calvaire, sur une butte occupant l’angle formé par la rue de la Garenne et la rue de Sévigné.

Ce calvaire construit en 1877 est étagé en hauteur. Depuis la route, après quelques marches, on arrive sur une terrasse herbeuse devant une petite grotte abritant une statue de la Vierge et quelques ex-voto.
Puis on contourne la grotte en prenant un sentier pour monter sur une seconde terrasse herbue au pied du calvaire proprement dit, une grande croix entourée des statues de la Vierge et de Saint Jean, tout en granite. Cette croix est la plus grande des 76 que possède la commune. Texte: www.petit-patrimoine.com

La Paquelais

Rattachée à Vigneux de Bretagne, la Paquelais bénéficie également d’un excellent cadre de vie

La petite histoire veut que La Pâquelais (autrefois Pasque-Lez) : près de Pâques) doit son nom au fait que ses habitants, alors en majorité protestants, ne faisaient pas leurs Pâques.

Source: La Mairie de Vigneux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *