[Ouest-France] – Cédric Robergeaud fait un retour vers le passé

Article paru dans le Ouest-France du jeudi 20 décembre 2012


À partir du site internet qu’il a créé sur lequel sont mises en perspective des cartes postales d’hier et des photos d’aujourd’hui, Cédric Robergeaud vient de sortir un livre « Rezé d’hier et d’aujourdhui ».

Portrait

Cédric Robergeaud est un jeune homme intéressant à plus d’un titre. Il travaille dans le commerce mais ce n’est qu’une part de ses multiples activités.

Son livre Rezé d’hier et d’aujourd’hui paru aux éditions Alan Sutton vient de sortir. Quand il arrive sur le stand où il va le dédicacer et qu’il voit l’affiche sur laquelle figure son nom en gros caractères, Cédric a les yeux émerveillés d’un enfant qui découvre un cadeau inespéré.

« Renouer avec ses racines »

Pour raconter l’histoire, il faut tirer les bouts de laine qui dépassent d’une pelote compacte sans trop savoir par lequel commencer. Curieux et inventif, Cédric cultive plusieurs passions : l’informatique, la photographie, les cartes postales anciennes. Et l’histoire locale. « En vieillissant, on cherche à renouer avec ses racines. »

Il habite aujourd’hui à Orvault mais il connaît bien Rezé. Sa scolarité s’est déroulée entre le collège Saint-Paul et le lycée Jean-Perrin. Une partie de sa famille résidait dans la localité du sud-Loire avec, en particulier, une grand-mère dans le quartier de la Haute-Île. Chez ses grands-parents, il a d’ailleurs récupéré « une belle collection de cartes postales anciennes » soigneusement conservée.

Un jour, il ouvre un livre sur Nantes avec des photos présentées selon le principe avant – après. Cédric en tire l’idée de créer un site Internet : retrovilles.fr. On y voit des photos actuelles mais dès que l’on passe le pointeur sur une vue, elle s’efface au profit d’une carte postale ancienne. On remonte le temps. L’effet est saisissant car l’angle de prise de vue est respecté au degré près.

« Un an pour en arriver là »

« C’est la reconduction », explique Cédric animé d’une volonté pédagogique permanente. Les choses auraient pu en rester là mais « sans rien demander, une maison d’édition spécialisée dans les livres régionaux m’a proposé, à partir du site, de faire un livre sur une ville de l’agglomération, j’ai tout de suite pensé à Rezé. » Mais pas aux difficultés. « Je ne suis pas écrivain. Les archives municipales m’ont bien aidé. Il m’a fallu un an pour en arriver là ! ».

Il jette un oeil encore incrédule vers son ouvrage. Il est bien là. Des Rezéens le feuillettent et échangent quelques mots avec l’auteur. Des anecdotes, des souvenirs, des chocs liés à la confrontation entre le passé et le présent. Un passé que l’on croyait enfoui et qui ressurgit à la simple vue d’une vieille carte postale. Cédric Robergeaud lutte contre l’oubli et contribue à écrire la petite histoire.

Jean Pierre Gaucherel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *